Quels sont les emballages les plus écolos?

Fausses croyances sur les plastiques

En tant que consommateurs, nous avons tous une responsabilité écologique: par exemple trier et apporter nos emballages au recyclage, acheter des produits rechargeables ou se munir de sacs réutilisables.

La protection de l’environnement étant devenu une préoccupation majeure, nous avons tendance à considerer le plastique comme l’ennemi numéro un de notre planète. Mais voilà, les emballages en plastique modernes sont souvent moins nuisibles à l’environnement que ceux en carton, en papier ou en verre.

Génération M, le site du groupe suisse Migros, fait une réflexion résumée au sujet de trois mythes concernant les emballages écologiques.

null
Mythe: Les emballages de produits alimentaires polluent inutilement l’environnement
Faux. Les emballages ont une fonction essentielle: ils évitent le pourrissement prématuré des aliments. D’ailleurs, ils ne contribuent que dans une très faible mesure à la pollution environnementale d’un produit. Cette proportion est généralement inférieure à 4%. La principale source de pollution pour l’environnement est la culture destinée à l’alimentation humaine. L’emballage nous permet donc d’échapper au pire scénario pour l’environnement, à savoir l’altération précoce des aliments.
null
Mythe: Les emballages en plastique sont les plus polluants pour l’environnement
Non. Il est vrai qu’un kilo de plastique pollue davantage qu’un kilo de verre ou de carton, mais les emballages en plastique nécessitent souvent beaucoup moins de matériau que ceux en verre, en carton ou en papier. Ils sont donc la plupart du temps bien plus légers, permettant d’économiser des ressources et de réduire la pollution liée au transport. Ainsi, les sachets en plastique, qui ne pèsent quasiment rien, constituent les emballages les plus respectueux de l’environnement.
null
Mythe: Le plastique bio est bien plus respectueux de l’environnement
Pas vrai. Le plastique bio demeure plus nuisible que le plastique traditionnel car la culture des plantes entrant dans sa composition nécessite beaucoup d’eau, d’engrais et de pesticides. Par ailleurs, le plastique bio ne présente pas la même résistance que le plastique traditionnel. Par exemple, les sacs de courses en plastique bio contiennent 30% de matériau en plus que ceux en plastique traditionnel. Il faut savoir aussi que le plastique bio est souvent fabriqué à partir de produits alimentaires tels que le maïs ou le sucre de canne qui, tout comme la surface agricole nécessaire à leur culture, ne sont alors plus disponibles pour la production destinée à l’alimentation.
barquette en bois